Actu

2016 : une belle dynamique pour le marché de l’immobilier neuf en Normandie

01 Mars 2017

Après le bon démarrage de l’année 2016 sur le marché de l’immobilier neuf en Normandie, la tendance s’est poursuivie tout au long de l’année pour atteindre 2548 ventes, soit + 46% par rapport à 2015. Une dynamique à conserver en 2017 !

Après avoir cru de +17% en 2015, représentant 1737 ventes nettes, les réservations de logements neufs en Normandie ont continué à progresser en 2016 pour atteindre une hausse de +46% soit 2548 ventes.

Une dynamique de marché portée essentiellement par :

  • des taux d’intérêts bancaires résolument bas,
  • des dispositifs attrayants d’aides à l’accession tels que le PTZ renforcé ou encore à l’investissement locatif comme le PINEL qui se veulent lisibles par les ménages.

 

« La nouvelle version du Prêt à Taux Zéro a suscité un fort intérêt auprès des primo-accédants. Ils ont parfois même découvert qu’il était possible de devenir propriétaire. Le dispositif PINEL a également rencontré un franc succès auprès des investisseurs. La possibilité d’investir sur 6, 9 ou 12 ans et de louer le bien à un ascendant ou un descendant ont été les clés de son succès. Nous nous réjouissons qu’il soit reconduit en 2017 tout comme le PTZ, précise Christophe DEMOUILLIEZ, Président de la FPI Normandie. Le marché de l’immobilier neuf aime la stabilité ! Il est essentiel pour tout le secteur de la construction que ces dispositifs soient maintenus sur le long terme afin d’asseoir cette légère reprise économique observée en 2016 et la confiance retrouvée par les acquéreurs. »

 

Sur l’ensemble de l’année, les ventes ont progressé de +46% par rapport à 2015 (+57% sur Rouen Métropole, +34% sur la CA de Caen et +67% sur la CA du Havre).

En 2016, le volume des ventes à investisseurs a augmenté de +64% par rapport à 2015 (+75% sur Rouen Métropole, +34% sur la CA de Caen et +171% sur la CA du Havre). Quant aux réservations en accession, elles ne sont pas en reste puisque leur volume a progressé de +19% par rapport à 2015 (+27% sur Rouen Métropole, +34% sur la CA de Caen et +10% sur la CA du Havre), sous l'effet du renforcement du PTZ en début d’année et du faible niveau des taux de crédit.

Un point de vigilance concernant les mises en vente qui représentent 2 662 logements sur l’année (soit +4% par rapport à 2015). La dynamique du marché est assez hétérogène puisque les mises en vente ont progressé de +145% sur la CA du Havre et +8% sur Rouen Métropole, et qu’elles se sont réduites de ‐14% sur la CA de Caen dans le même temps.

En raison de l’accroissement des réservations et de la faible évolution du rythme des mises en vente, l’offre commerciale se réduit : ‐16% par rapport à la fin d’année 2015, avec 2099 logements disponibles à fin 2016 (dont 37% sur Rouen Métropole, 32% sur la CA de Caen et 16% sur la CA du Havre). Cette offre représente désormais 9 mois de commercialisation (contre 17 mois à fin 2015).

Les résultats montrent que la demande de logements est présente mais que l’offre des promoteurs n’est pas suffisante.

« La demande est à nouveau satisfaisante, l’appétence pour l’immobilier neuf retrouvée. Néanmoins, pour assurer la pérennité du dynamisme du marché de l’immobilier neuf, il est plus que jamais nécessaire de prendre des mesures structurelles fortes : libérer des terrains constructibles à la vente, lutter contre les recours abusifs, alléger normes et réglementations etc… C’est à ces seules conditions que les acteurs de la construction pourront produire à un rythme adéquat la palette de logements nécessaire pour répondre à la demande et éviter ainsi le risque de pénurie à laquelle nous pourrions être confrontés à terme comme le montrent les chiffres de l’observatoire » précise Christophe DEMOUILLIEZ.

 

Enfin, le prix de vente moyen est stable par rapport à 2015 (‐0,4%) à 3 160 €/m² (‐3,3% sur Rouen Métropole à 2 989 €/m², ‐0,2% sur la CA de Caen à 2 939 €/m² et +12,0% sur la CA du Havre à 3 343 €/m² par rapport à 2015).

 

Source : Observatoire du Logement Neuf en Normandie